Le Bronze

Le savoir-faire des bronziers du Burkina Faso est réputé dans toute l'Afrique de l'Ouest.

La plupart des artisans travaillent et exposent à la capitale Ouagadougou, mais le quartier des bronziers à Bobo-Dioulasso compte également de nombreux ateliers de qualité.

Jeu d'échecs

Principe de la technique de fonte à la cire perdue

C'est une technique ancestrale perpétuée par les bronziers africains.
La figure est tout d'abord sculptée dans de la cire d'abeille, qui se comporte à température ambiante comme une pâte à modeler sensible à la chaleur. L' utilisation d'instruments chauffés à la flamme permet d'avoir une grande précision des détails.
La sculpture en cire est ensuite recouverte d'un moule en banko, terme générique pour désigner un mélange à base d'argile : d'abord un banko fin pour épouser les détails, puis une coque plus grossière qui finira le moule.
Il faut au cours de cette étape penser comment le métal va circuler dans le moule et réaliser judicieusement le cône et les canaux de coulées, car le métal en fusion se solidifie rapidement.
Une fois le moule séché, on fait fondre la cire en le chauffant : la cire s'écoule et le moule est réalisé. Le chauffage est poursuivi pour obtenir la cuisson du moule.
A ce stade le moule peut être conservé et stocké, mais le plus souvent la coulée du bronze est faite à ce moment.
Une fois le métal refroidi, on casse le moule pour récupérer la sculpture : place maintenant au travail de finition. Il faut scier, limer, éliminer les traces de coulée et les imperfections. Finalement on choisira une patine pour obtenir le rendu final.
Non seulement la cire est perdue mais aussi le moule ! Et chaque sculpture est une pièce unique qui a nécessité toutes ces étapes de fabrication !

en savoir plus